Read the kungfu novel
After The End
La date/heure actuelle est Mer 26 Sep - 05:15 (2018)

Fenris X. Morgan

 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    After The End Index du Forum -> Règles et HRP -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur Message
Fenris X. Morgan
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 125
Masculin
Vocation: Chasseur de primes
Race: Humain
Classe: Sabreur
Métier: Coq
Niveau: 4

MessagePosté le: Lun 4 Aoû - 16:22 (2008)    Sujet du message: Fenris X. Morgan Répondre en citant

Bon alors c'est pas terrible et j'ai pas relu étant donné mon envie et mon inspi ces temps-ci. Mais bon, j'suis indulgent avec moi-même, parce que je me comprends alors je m'accepte. Razz

Note: Ce personnage est légèrement gros bill est c'est voulu. Ce ne sera pas vraiment visible en rp normalement. S'il n'y a pas de problème. Donc merci d'éviter les réclamations à ce sujet. ^^


Général :

Nom complet : Fenris X. Morgan
Surnom : Se fait appeler Xan pour éviter d’être reconnu pour le moment.
Age : 28 ans
Vocation : Chasseur de primes
Race : Humain
Classe : Sabreur


Métier : Coq
Morgan est coq depuis très peu. En fait, il s’est mit à ce métier en se disant qu’il serait plus facile d’être engagé sur un navire. Et il faut avouer qu’il fait preuve d’un talent indéniable… quoique irrégulier. Certaines fois, ce qu’il préparera sera délicieux. D’autres fois, même un chien n’en mangerait pas. Et cela ne dépend pas du plat. Il peut être compliqué ou simple, cela ne fait aucune différence. Même si le coq l’a déjà réussi, il peut le rater. S’il l’a raté, il peut le réussir… Lui-même est persuadé que tout ce qu’il fait est délicieux… Mais c’est peut-être du au fait qu’il adore manger… Ou plutôt, il adore se goinfrer.

Taille : 1m78
Poids : 70 Kg

Description :

Physique : Fenris est un homme à femme. Du moins, physiquement, car une fois qu’elles ont tâté de son sens de la drague… disons… personnel, elles passent vite à une autre proie… Il affiche un beau visage, à la mâchoire bien formée, sans être trop carrée, aux yeux sombres qui, assortis à des cheveux bruns encadrant parfaitement son visage, lui donnent un air ténébreux et mystérieux, quand il veut bien rester sérieux. Il est bien bâtit, sans être une montagne de muscles. Autrefois, il portait les cheveux courts et se rasait de près. Aujourd’hui, il préfère les laisser longs et garder une barbe de trois jours, afin que cet aspect négligé lui serve de déguisement dans la vie de tous les jours.

Morale : Fenris bascule souvent d’une personnalité calme et sérieuse à celle d’un idiot irresponsable et maladroit, à la limite de la schizophrénie. On peut penser qu’il a développé la seconde durant ses années de solitude sur son île prison, mais c’est peut-être également un jeu qu’il joue pour troubler d’éventuels ennemis. Lorsque la première prévaut c’est alors une personne réfléchie, raisonnable et raisonnée, qui calcule, prévoit, agit… Fier, sûr de lui, il n’a peur de rien ni de personne, et affiche toujours le même sourire, comme s’il s’amusait de tout et n’importe quoi, que rien ne pouvait l’atteindre. Et ce dans toutes les situations. Lorsque la seconde prend le dessus, il sourit continuellement également. Mais ce sourire là a plus l’air de celui d’un enfant abruti. Il devient alors maladroit – se prend les pieds dans le tapis, se coupe avec une petite cuillère… -, prêt à rire et à s’énerver de tout et n’importe quoi, adorant boire, manger, draguer, et boire. Il reste très sociable tout de même, et en général, les personnes assistant à ce spectacle préfèrent en rire, car il a souvent plus l’air ridicule qu’autre chose.

Equipement et style :

Vêtements : Fenris a été pirate et ne l’a jamais caché. Aujourd’hui, c’est en étant chasseur de primes qu’il veut se dissimuler. Mais ses vêtements continuent de ressembler à ceux d’un forban. Haut léger rouge à col ouvert, ceinture à grosse boucle, retenant un pantalon marron large, tombant sur des bottes de marin… Et une veste à haut col, très longues, tombant au niveau de ses genoux. Une veste de capitaine… Même s’il n’en est plus un. Il ne porte aucune pièce d’armure afin de conserver une grande mobilité.


Armes : Morgan combat avec deux sabres, simplement, un accroché à chacun de ses flancs. Il n’utilise aucune autre arme, jugeant que ceci et son cryste, c’est plus que suffisant.

Style de combat : Bien qu’il ait beaucoup perdu de ses capacités sur l’île sur laquelle on l’abandonna, Fenris reste un sabreur surdoué. Son style est très peu utilisé car extrêmement risqué, mais pourtant diablement efficace. Il s’agit en fait d’attaquer à outrance, sans plus se préoccuper de la défense, afin de ne laisser aucun répit à l’adversaire. Une parfaite illustration du proverbe : « La meilleure défense, c’est l’attaque ». Il n’existe quasiment aucune parade dans ce style de combat, seulement des esquives, afin de ne pas finir tranché en rondelles trop vite tout de même. C’est une façon de combattre qui nécessite d’être constamment parfaitement concentré afin de voir venir chaque coup et d’en prévoir plusieurs qui suivront celui qu’on donne et qu’on reçoit. Mais il ne s’agit pas simplement d’attaquer comme un idiot l’ennemi devant soi jusqu’à ce que l’un des deux tombe. Ce serait trop simple à contrer. Non, c’est également un style de combat acrobatique, vif et rapide, qui demande à son utilisateur un équilibre et des réflexes parfaits, afin de sauter, tournoyer, rouler, en utilisant souvent l’environnement direct des combattants où l’adversaire lui-même, en prenant appui sur la lance, lame, le bras ou l’épaule de celui-ci. C’est un style donc réellement spectaculaire à observer, mais qui demande également une quantité d’énergie impressionnante, et que seuls les sabreurs expérimentés peuvent utiliser sans risquer de se blesser eux-mêmes, en forçant trop sur leurs muscles, par exemple, ou en perdant l’équilibre pendant une acrobatie.

Passé et avenir :

Histoire : Et le voilà seul. Seul au monde, sans aucun moyen de transport, sans navire, sans une chance de quitter sa nouvelle demeure, sa prison, où on l’a condamné à mourir. Ses méninges ont beau remuer à toute vitesse, s’entrechoquant à une vitesse folle dans leur propre prison crânienne, jusqu’à lui infliger une migraine monumentale, il lui est impossible de trouver un moyen de s’évader. Pourtant, ce n’était pas la première fois, qu’on l’isolait, ou qu’on l’enfermait. Il avait toujours trouvé un moyen d’en réchapper. Cependant, dans cet endroit, un tunnel ne mènerait nulle part. De même qu’aucun garde ne pouvait être soudoyé, étant donné qu’aucun ne gardait sa cellule. Aucune aide extérieure ne lui serait apportée. Il était absolument seul, dans un endroit totalement désert, où personne ne viendrait le chercher, et où il ne pourrait communiquer avec quiconque. Allongé sur le sable de la plage, les bras en croix, il fixait les nuages immobiles dans ce ciel azur auquel on l’avait attaché. Il n’en verrait plus d’autres. Sa carrière avait été courte, mais bien remplie. Tant pis… Ainsi va la vie… Mais était-il en train de se résigner à se laisser mourir ? Il n’en était pas question. Il n’avait pas fait tout cela pour finir ainsi.

Il se releva donc, s’épousseta, et entreprit d’explorer l’îlot sur lequel on l’avait abandonné. Fichue mutinerie et fichu Luckins ! Dire qu’il lui faisait confiance… Il avait manqué de jugement. Une erreur de jeunesse, d’inexpérience, sûrement, qu’il ne reproduirait plus. S’il parvenait à s’en sortir… L’île était plutôt grande, pour une personne seule. Il y avait de la végétation, des fruits, une source d’eau douce… Il ne mourrait pas de faim. Ainsi, il pourrait attendre un navire quelconque qui passerait dans la région d’ici quelques jours, semaines au pire. Oui, sa situation n’était pas si désespérée que ça. Il lui suffisait d’être patient. Quelqu’un finirait bien par le trouver… Cinq ans plus tard, il ruminait encore sa vengeance, assit au même endroit, sur la même plage. Il ne pensait qu’à son ancien second et à la façon dont il lui ferait dévorer ses propres tripes. C’était l’unique moyen qu’il avait trouvé pour ne pas perdre la raison. Mais ses conversations avec certains arbres de l’île qu’il avait baptisé le faisaient douter lui-même de son état mental. Pour ne plus y penser, il se repassait sans cesse la scène de la mutinerie.

Il avait été capitaine pirate, l’un des plus grands, des plus reconnus, des plus craints ! Certains chantaient son nom et d’autres n’osaient le prononcer. Son talent à l’épée n’avait d’égal sur toutes les îles connues. C’était du moins ce qu’il pensait. Il s’était complut dans sa gloire et sa force, et avait négligé toute prudence. Quelques semaines seulement avant la mutinerie qui l’avait conduit sur cet îlot, il engageait un nouveau second, pour remplacer l’ancien, tué par un marine. Un homme fort, qui commençait à se tailler une solide réputation sous le doux surnom de « L’ours noir ». Adam Luckins avait tout ce qu’il fallait. Un talent pour diriger indéniable, du charisme, une puissance brute incomparable, de l’expérience… et malgré ce qu’il laissait paraître, un esprit calculateur extrêmement dangereux. Ce ne fut que lorsqu’il se retrouva sur cette île que Fenris se rendit compte à quel point. Il pensait avoir choisit Adam. C’était faux. Ce dernier avait choisit de s’afficher sur son navire, car il savait qu’il avait récemment obtenu des informations sur la Cité d’Or. Après avoir réussit à convaincre l’équipage, il défia son capitaine en duel, pour le commandement du navire. Et Fenris, confiant, accepta. Il fut battu à plates coutures. Humilié, blessé moins physiquement que dans son orgueil, on l’abandonna sur ce maudit îlot où pas l’ombre d’un navire ne s’était montré depuis qu’il y était. Seulement après lui avoir extirpé les informations qu’il détenait sur la Cité d’Or, évidemment. Du moins c’est ce qu’ils crurent, car dans l’effervescence de leur victoire, ils ne se demandèrent même pas si ce qu’il leur avait dit était la vérité. Fenris souriait encore en pensant à ce que Adam avait du trouver à l’endroit qu’il lui avait indiqué…

C’est alors qu’il entendit un bruit étrange. En fait, entendre autre chose que le vent dans les feuilles sur cette île était déjà étrange. C’était une sorte de sifflement, comme quelque chose fendant les airs à toute vitesse, en silence. Il finit par lever la tête, et vit un homme. Un homme apparemment inconscient tombait du ciel, droit sur son île. Droit sur lui en fait. Il eut à peine le temps de s’en rendre compte et de s’écarter que le corps du malheureux s’écrasait au sol, accompagné par bruit horrible qui fit s’envoler tous les oiseaux peuplant les arbres du débris. Fenris s’en approcha lentement, comme s’il craignait que l’homme ne se relève. En fait, après tout ce temps passé seul, il se demandait s’il ne rêvait pas, et si il voyait finalement enfin quelqu’un. Il finit par s’asseoir près du corps et le regarda sans le toucher. En fait, après un choc pareil, il ne ressemblait plus vraiment à un homme. Plus à un tas de chairs et d’os brisés recouvert d’une peau. D’après le vivant des deux, le défunt devait être un pirate. Il avait deux sabres courbes, armes traditionnelles des bandits des mers célestes, et des vêtements de mousse. Une blessure par balle dans son flanc laissait penser qu’il avait du être touché pendant un combat, ce qui l’avait sûrement précipité par-dessus bord, et qui expliquait qu’il se retrouve à cet endroit. L’ancien capitaine remarqua alors qu’il avait un tatouage sur le bras. Il l’effleura de l’index, et à ce moment là, une lumière blanche aveuglante en jaillit. Le temps de cligner des paupières, et elle avait disparu. Tout comme le tatouage, mais à coté du bras se trouvait une pierre.

Un cryste, d’après ce que pouvait en juger Morgan, d’un blanc éclatant. Il l’effleura de la main droite. Il y eut un nouvel éclair immaculé, une douleur intense dans tout l’avant bras, et en une seconde, un tatouage avait recouvert celui-ci. Un magnifique entrelacs de courbes et de boucles naissant au bout de chacun de ses doigts et mourrant au niveau du coude. Le jeune homme sourit, comprenant ce qui lui arrivait. Il sentit le vent dans ses longs cheveux comme jamais auparavant. Il rit, d’abord doucement, puis de plus en plus fort, jusqu’à finalement être prit d’un fou rire incontrôlable qui le laissa pantelant à terre. Lorsqu’il s’en remit, il fixa le ciel d’un air de défi, et se laissa porter par l’élément qui l’avait choisit, du moins c’est ainsi qu’il le voyait. Quelques heures plus tard il se retrouvait à Portosporco, lavé, rasé, les cheveux ramenés à une longueur raisonnable, et il entrait dans la taverne du rat malade, afin d’y rencontrer un vieil ami.



Projets : A court terme : se faire embaucher sur un navire de chasseurs de primes, échapper à la marine. A long terme : retrouver un niveau de puissance qui lui permettrait de rivaliser avec Adam Luckins, se venger, et retrouver la Cité d’Or.

Autre :

Lieu de résidence : Portosporco
Autre : /


Dernière édition par Fenris X. Morgan le Ven 8 Aoû - 23:24 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut

Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Lun 4 Aoû - 16:22 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Auteur Message
Key Ameilyn
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 88
Masculin
Vocation: Pirate
Race: Elfe
Classe: Guerrier
Métier: Navigateur
Niveau: 2

MessagePosté le: Lun 4 Aoû - 16:40 (2008)    Sujet du message: Fenris X. Morgan Répondre en citant

Tu es .... accepté malheureusement.
Tout est nul, on dirait un kevin newbi gros bill kikoolol, mais à part ça c'est super Very Happy
On aurait aimé savoir comment tu avais vécu ton enfance, comment étais-tu devenu pirate, puis capitaine...

Mais je t'accepte car j'ai pas le choix Razz






Super prez, bienvenue et bon RP sur ton forum Wink Okay
_________________
Revenir en haut
MSN

Auteur Message
Fenris X. Morgan
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 125
Masculin
Vocation: Chasseur de primes
Race: Humain
Classe: Sabreur
Métier: Coq
Niveau: 4

MessagePosté le: Lun 4 Aoû - 16:43 (2008)    Sujet du message: Fenris X. Morgan Répondre en citant

Je sais que vous auriez aimé.  Mr. Green Mais comme j'suis admin, j'me permet ce genre de fantaisies. Vous en saurez plus dans le rp. ^^
Revenir en haut

Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:15 (2018)    Sujet du message: Fenris X. Morgan

Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    After The End Index du Forum -> Règles et HRP -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group.
Theme Designed By Arthur Forum
Traduction par : phpBB-fr.com